Cavalier Sarmate

Cavalier Sarmate

samedi 11 octobre 2014

Question de priorité

Nombreux sont celles et ceux qui ont été surpris par l'article d'ouverture du dernier P'tit trait d'Union ; tant la question de la sécurité routière et de la vitesse à Sermérieu avait, jusqu'alors, été négligée par la Mairie. Y compris par notre nouveau maire, qui n'avait pas jugé utile de l'inclure dans son "programme" de campagne.
Que nous vaut donc ce subit changement? Le fait qu'un de nos concitoyens se soit particulièrement illustré route de Lyon (Passins) ou que quelques motards indéliquats aient à plusieurs reprises démarré en trombe à proximité de chez Monsieur Bolleau ; l'incitant à sortir de sa réserve pour les menacer publiquement d'une plainte auprès de la gendarmerie?
Au fond, peu importe.  Réjouissons nous tous de cette volonté enfin affichée de travailler à un changement radical en un domaine aussi sensible.
 
Ne nous laissons pas cependant aller à trop d'enthousiasme. Chacun aura en effet noté la tièdeur de l'action annoncée en fin d'article. Tranchant ainsi avec l'indignation d'ouverture.
 
S'en remettre à l'analyse de la commission "cadre de vie" et promettre quelques aménagements ne saurait suffire à résoudre le problème et à donner satisfaction à la population. Cette dernière mérite, pour commencer, d'être consultée dans son ensemble par le biais d'une enquête de terrain approfondie, exhaustive et non simplement ciblée, voire orientée. Ceci constituerait une réelle évolution par rapport au mandat précédent, durant lequel nombre de sermériolans ont vu leurs "plaintes" traitées avec mépris  et désinvolture. Ajoutant aux risques et nuisances, le désagréable sentiment d'être considérés comme  des affabulateurs.

La sécurité est un droit fondamental, dont chacun doit pouvoir jouir pleinement. A ce titre, Monsieur le Maire serait bien inspiré de prendre, sans attendre le rapport de la commission, les mesures qui s'imposent, afin d'abaisser la vitesse de circulation sur l'ensemble de la commune (bourg, hameaux, lieux-dits) à 30 km/h pour les axes principaux et 20 km/h pour les axes secondaires et ruelles. Rappelons, à titre indicatif, qu'il faut environ 10 m à un véhicule léger roulant à 30 km/h pour s'arrêter avant impact. Cela laisse plus que songeur quand on pense à la vitesse moyenne adoptée dans notre village, y compris par des riverains convaincus de connaître parfaitement les contraintes routières de leur village, de leur quartier et de leur rue!

Tout aménagement implique bien évidemment un coût, et les moyens ne sont pas extensibles à volonté. La question est donc de savoir où se situent les priorités : dans des festivités et manifestations qui n'intéressent que quelques-uns, mais coûtent à tous et nuisent à beaucoup. Ou dans un projet d'intérêt général dont l'urgence ne peut se payer de simples mots.

 
  

1 commentaire:

noel meyssin a dit…

bonjour
certes la vitesse et souvent exesive a sermerieu comme de partout
Mais tout ces aménagement nuise plus qu il ne serve .
Il suffit pour faire baisser la vitesse des controles réguliers quand tout le monde en est informer tout rentre dans l ordre
Je rapel qu il est pas autoriser de sortir d une cour ou autre parking en marche arriere on l observe régulierement chemin des terres plates par un gros vehicule 4*4 blanc